Angela Merkel: Une Allemande (presque) comme les autres par Florence Autret

Angela Merkel: Une Allemande (presque) comme les autres

Titre de livre: Angela Merkel: Une Allemande (presque) comme les autres

Éditeur: Tallandier

Auteur: Florence Autret


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Florence Autret avec Angela Merkel: Une Allemande (presque) comme les autres

Qui est vraiment Angela Merkel? On la dit intraitable, regard bleu acier, elle semble indéchiffrable. Physicienne. Fille de pasteur. Divorcée et remariée. Ayant grandi dans l’ex-RDA, elle entre en politique à 35 ans, au moment de la chute du Mur. Une décennie plus tard, elle se débarrasse de son mentor, Helmut Kohl, puis écarte ses concurrents et succède finalement au chancelier Gerhard Schröder.

Ses partisans la trouvent réfléchie et méthodique. Ils louent son absence de vanité et son sens de l’absurde. Ses opposants lui reprochent son ambition, son côté «mère la rigueur de l’Europe», et ses atermoiements. Ses diktats rigoristes lui valent d’être caricaturée un fouet à la main et une croix gammée au bras.

Constamment sous-estimée et admirable tacticienne, la «femme la plus puissante du monde» bénéficie d’une inoxydable popularité. Mais elle exerce aussi son pouvoir dans une vertigineuse solitude.

Nourrie de sources inédites, cette biographie nous entraîne dans les coulisses du pouvoir, à Berlin comme à Bruxelles, sur les traces d’une Allemande (presque) comme les autres.

Livres connexes

Qui est vraiment Angela Merkel? On la dit intraitable, regard bleu acier, elle semble indéchiffrable. Physicienne. Fille de pasteur. Divorcée et remariée. Ayant grandi dans l’ex-RDA, elle entre en politique à 35 ans, au moment de la chute du Mur. Une décennie plus tard, elle se débarrasse de son mentor, Helmut Kohl, puis écarte ses concurrents et succède finalement au chancelier Gerhard Schröder.

Ses partisans la trouvent réfléchie et méthodique. Ils louent son absence de vanité et son sens de l’absurde. Ses opposants lui reprochent son ambition, son côté «mère la rigueur de l’Europe», et ses atermoiements. Ses diktats rigoristes lui valent d’être caricaturée un fouet à la main et une croix gammée au bras.

Constamment sous-estimée et admirable tacticienne, la «femme la plus puissante du monde» bénéficie d’une inoxydable popularité. Mais elle exerce aussi son pouvoir dans une vertigineuse solitude.

Nourrie de sources inédites, cette biographie nous entraîne dans les coulisses du pouvoir, à Berlin comme à Bruxelles, sur les traces d’une Allemande (presque) comme les autres.Qui est vraiment Angela Merkel? On la dit intraitable, regard bleu acier, elle semble indéchiffrable. Physicienne. Fille de pasteur. Divorcée et remariée. Ayant grandi dans l’ex-RDA, elle entre en politique à 35 ans, au moment de la chute du Mur. Une décennie plus tard, elle se débarrasse de son mentor, Helmut Kohl, puis écarte ses concurrents et succède finalement au chancelier Gerhard Schröder.

Ses partisans la trouvent réfléchie et méthodique. Ils louent son absence de vanité et son sens de l’absurde. Ses opposants lui reprochent son ambition, son côté «mère la rigueur de l’Europe», et ses atermoiements. Ses diktats rigoristes lui valent d’être caricaturée un fouet à la main et une croix gammée au bras.

Constamment sous-estimée et admirable tacticienne, la «femme la plus puissante du monde» bénéficie d’une inoxydable popularité. Mais elle exerce aussi son pouvoir dans une vertigineuse solitude.

Nourrie de sources inédites, cette biographie nous entraîne dans les coulisses du pouvoir, à Berlin comme à Bruxelles, sur les traces d’une Allemande (presque) comme les autres.